Haig Papazian, Hamed Sinno, Carl Gerges et Firas Abu-Fakhr du Groupe Mashrou’ Leila.

Haig Papazian, Hamed Sinno, Carl Gerges et Firas Abu-Fakhr du Groupe Mashrou’ Leila.

Mashrou' Leila

Hamed Sinno (le chanteur), Haig Papazian (le violoniste), le Carl Gerges (le batteur), Firas Abou Fakhr (le guitariste et claviériste) et Ibrahim Badr (le bassiste) sont les cinq membres du groupe libanais Mashrou’ Leila.

Leur répertoire rock alternatif, surfant tantôt sur des rythmes jazzy, allant du Bebop au jazz manouche, tantôt sur des rythmes électro comme dans Ibn El Leil (leur dernier album, magistral) est tout simplement entrainant, et leurs paroles, vraies, sans concession, parlent d'amour, de corruption, de frustrations, d'inspiration, du Liban, de la vie à Beyrouth, de la vie tout court. Des morceaux chantés en arabe par Hamed Sinno, sur un répertoire écrit et composé ensemble. 

S'ils sont tous Libanais, ils sont d'appartenances et d'influences différentes.

 

Ce qui les a unis ? Leur scolarité à l'école américaine de Beirut (au sein du département Architecture & design), où le groupe s'était formé en 2008 pour une nuit -Mashrou' Leila : Traduisez "projet d'une nuit"-, sans trop savoir que leur aventure allait durer une bonne partie de vie.

Ce qui les réunit ? Une furieuse envie de faire de la musique, et le partage de valeurs essentielles, dont cette quête, ce besoin, de liberté et de vérité avant toute chose. 

Pourquoi nous croyons en eux ? Parce que leur musique nous plait, qu'ils ont du talent, qu'ils défendent les libertés individuelles et le respect de l'environnement, qu'ils ont de l'humour et de l'esprit et qu'ils beaux-gosses. Bosseurs et ambitieux aussi, (ce n'est pas juste un effet de comm' et deux, trois riffs), ils arpentent le monde, de concert en concert, et chaque fois, le public s'agrandit, séduit par leur musique, par leur énergie et leur sincérité. Comme nous.

 

Des questions ? Ecrivez-nous à :
bonjour@maisonmim.com